Calendrier

Avril 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 << < > >>
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Annonce

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteur: 1

rss Syndication

19 Jan 2012 - 18:25:04

Cinquantenaire du Tchad commémoré en Côte d’Ivoire / SEM Moussa Mahamat Dago, Secrétaire général du ministère des Affaires étrangères du Tchad :





SEM Moussa Mahamat Dago, Secrétaire général du ministère des Affaires étrangères du
Tchad souhaite que la justice sera rendue sur le dossier Hissène Habré


Pour célébrer ses 50 ans d’indépendance, l’Ambassade de la République du Tchad a initié des festivités dont une conférence-débat sur le thème « L’évolution politique et diplomatique du Tchad depuis l’indépendance » dans les locaux de l’hôtelNovotel Abidjan-Plateau. Selon le conférencier, SEM Moussa  Mahamat Dago, Secrétaire général du ministère des Affaires étrangères du Tchad, l’arrivée de Idriss Déby Itno au pouvoir dans les années 90 a permis au Tchad des avancées telles que le retour du pays au sein du concert des nations, la restauration de la stabilité politique et la restructuration de l’Armée tchadienne. « Les Tchadiens ont connu leur crise d’adolescence et aussi leur printemps à leur manière. Nous avons connu la guerre et nous ne voulons plus que cela se répète », a-t-il confié. Répondant aux interrogations de journalistes relatives à l’implication de la France et de la Libye dans les crises tchadiennes, le journaliste-diplomate tchadien a tranché que les deux pays suscités ont agi selon leurs intérêts. « Je ne pense pas que la France ait fait de la
déstabilisation au Tchad. S’agissant du dossier « Hissène Habré », le
Secrétaire général du ministère des Affaires étrangères du Tchad a déclaré que
l’ancien homme fort du Tchad (1983-1990) qui a été renversé le 2 décembre 1990
a exercé « huit ans de pouvoir extrêmement dur sur le Tchad ». Pour
lui, les autorités tchadiennes ainsi que tout le peuple Tchadien souhaitent « que
la justice soit rendue ». A l’en croire, afin de procéder à l’extradition
de Hissène Habré en exil au Sénégal vers la Belgique (Ndlr : des
poursuites judiciaires contre lui sont engagées en Belgique en application de
la loi de compétence universelle qui, bien qu’abrogée en 2003, s’applique dans
ce cas puisque certains plaignants ont acquis la nationalité belge), les
autorités tchadiennes ont investi environ deux milliards de francs CFA. « Nous
ne comprenons pas pourquoi les autorités sénégalaises font piétiner le dossier
Hissène Habré », s’est demandé SEM Moussa Mahamat Dago. En ce qui concerne
la limitation des mandats présidentiels, l’universitaire-diplomate a confessé
que « ce sont les parlementaires tchadiens eux-mêmes qui ont décidé de
sauter les verrous de deux ans que prévoyait la constitution tchadienne pour
permettre au président Idriss Déby Itno se présenter au tant de fois. Et à
chaque fois, le peuple lui a réitéré sa confiance ». « Mais cela ne
fait pas du Tchad un pays où règne l’arbitraire. La démocratie règne au Tchad
et la liberté de presse aussi. Jamais un journaliste n’a été emprisonné pour
ses opinions », a-t-il fait savoir. Si le Tchad est un pays regorgeant de
nombreuses potentialités économiques (bientôt le 5è pays africain en matière de
pétrole parce que de nouveaux puits à forage ont été découvert et seront
exploités en 2012 et un nouveau code d’investissement adopté en 2008) et touristiques,
il n’en demeure pas moins que, selon le conférencier SEM Moussa Mahamat Dago, quelques
difficultés liées aux moyens de télécommunications ;  d’où il préconise aux autorités tchadiennes
une facilité des liaisons d’accès en désenclavant le Tchad. Pour clore son
argumentaire, SEM Moussa Mahamat Dago, Secrétaire général du ministère des
Affaires étrangères du Tchad a révélé que les prochains défis de son pays restent
la stabilité politique. « Les autorités au pouvoir ont demandé à la classe
politique que le règlement des problèmes se fasse par le dialogue. Tout le
monde est fatigué de la guerre. Même les héros sont aussi fatigués »,
a-t-il conclu. La conférence-débat s’est achevée par une exposition photos. Débutées
le 18 janvier dernier, les festivités de commémoration du cinquantenaire
tchadien se terminent aujourd’hui – 20 janvier 2012 par une réception
officielle.




Patrick
Krou















Lien permanent vers l'article complet

http://demontherland.sosblog.fr/intelligent-b1/Cinquantenaire-du-Tchad-commemore-en-Cote-dIvoire-SEM-Moussa-Mahamat-Dago-Secretaire-general-du-ministere-des-Affaires-etrangeres-du-Tchad-b1-p56434.htm

Commentaires

Cet article n'a pas de Commentaire pour le moment...


Laisser un commentaire

Statut des nouveaux commentaires: Publié





Votre URL sera affichée.


Veuillez entrer le code contenu dans les images


Texte du commentaire

Options
   (Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)


  
 
informations, cultures, commentaires et analyses, articles de journal, reportages