Calendrier

Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 << < > >>
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Annonce

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteur: 1

rss Syndication

24 Jan 2012 - 14:29:11

Enquête prostitution sur Internet





L’une des découvertes les plus fascinantes du
millénaire reste, l’Internet, à partir duquel le monde n’est plus qu’un village
planétaire. Pourtant, ce qui a suscité autrefois autant d’espoir à sa création,
est en passe de devenir un couteau à double tranchant dans son utilisation. Via
internet, on gruge, on arnaque, on vole et on se « vend ». Ce dernier
élément qui constitue l’objet de notre réflexion, ouvre la boîte de pandore à l’incursion
du plus vieux métier dans les (TIC) technologies de l’information et de la
communication. Ces manifestations, sa cible ainsi que les dangers de cette
pratique, tout ou presque à été passé au peigne fin pour votre gouverne.



Présentation



Moyen de
communication par excellence, l’internet sert aussi à se faire des amis (es).
Ainsi donc, des sites ont été conçus dans ce sens pour faciliter les rencontres
entre individus. A cet effet, des sites de tout genre existent pour les
célibataires, les gays, les lesbiennes etc…Si certains sont gratuits d’autres
cependant, sont payants. Entre autres sites nous pouvons citer, Easyflirt qui est un site de  rencontre  avec chat et webcam.
Easyflirt  revendique 27 millions de
célibataires qui lui font confiance pour rencontrer le grand Amour. Meetic, le
site de
rencontre
n°1 en Europe avec le plus de célibataires inscrits, c'est plus de
chances de faire une belle rencontre lit-on sur le site de  Meetic qui comprend des annonces, chat, vidéo.
C’est un
site de rencontres 100% gratuit + affinités. Badou.com et Babel.com qui sont
aussi des sites de rencontres, vous permettent de dialoguez avec des
célibataires près de chez vous, c'est gratuit et sans abonnement. Une horde de
sites de rencontres existe cependant sur Internet, pour le bonheur de leurs
adeptes.



Manifestations



« J’ai besoin d’argent, aidez moi », « recherche
homme pour relation sérieuse », « toi homme de 40-50 ans je te fais
la totale à trente mille francs CFA. Je fais tout, sans discussion »,
« bonsoir, je me nomme X j’ai des amies femmes d’affaires qui payent de
cinquante à cent mille francs et plus après rapports protégés et discrets.
Veuillez me contacter pour une réservation au numéro suivant (…) »,
« vous me donnez cinq mille et on fait ça chez moi à domicile ». Ce
sont les phrases qu’on lit sur les profils des abonnés ou visiteurs des sites
de rencontres sur le net. Les motivations en allant sur un site de rencontre,
sont diversifiées. Certains y vont pour des opportunités d’affaires, d’autres
pour se faire des amis (es), mais la grande majorité y va pour assouvir un
quelconque désir sexuel. Autant les femmes que les hommes sont tous logés à la
même enseigne. Vous vous inscrivez sur un site de rencontre avec un pseudo ou
votre propre nom- c’est selon- puis ensuite, vous avez la possibilité
d’épiloguer avec des milliers d’individus. Pour la plupart du temps, il n’y a
aucun sujet tabou.  Au bout de quelques
temps, vous vous en sortez avec des numéros de vos correspondants virtuels. Si
vous poussez l’abcès un peu plus loin, vous avez la possibilité le même soir,
de coucher cette dernière dans votre lit. Parce que quand certaines feignent de
se jouer les saintes ni touches, les autres elles, par contre ouvrent de prime
à bord, les hostilités. Plus besoin de se faire prier, car l’adage le dit,
« les oiseaux de mêles plumages volent ensemble ».



Tout le
monde s’y adonne…



Après la
destruction de certains sites reconnus pour être des nids de promotion de la
prostitution ou des lupanars dans le district d’Abidjan, les jeunes filles
déscolarisées ou non ont recours à la toile. De la prostitution de quartier,
elles sont passées à une autre forme de prostitution de luxe : la
prostitution sur Internet. Elles n’hésitent à mettre le grappin sur des hommes
férus de sensation forte et adeptes de lubricité. Il est souvent loisible de
voir des femmes de plus de 40 ans se connecter pour rechercher une partenaire
plus ou moins jeune pour des rapports sexuels à trois ou quatre. Sur les
différents sites de rencontre, les relations sexuelles contre nature se
répandent comme des champignons au grand dam de la morale. Normal, sur
Internet, on peut faire à la démesure et sans restriction. Des homosexuels ou
lesbiennes ou encore des bisexuels font de ces espaces-rencontres sur Internet leurs
choux gras. Sur Internet, il n’y a pas d’âge et tout le monde est à la
recherche d’émotions et de plaisir.



Patrick Krou



Des témoignages…



Alex T., victime de violence et agression  



S’il y a des
êtres intrépides sur la terre, c’est incontestablement la gent féminine qui se
taillerait la part du lion. Elles sont nombreuses ces jeunes filles de moins de
21 ans qui offrent des ‘’services ou prestations’’ quelques fois alléchantes
sur Internet. Alex T. relate qu’il a fait les frais de son avidité sexuelle.
« J’étais connecté sur un site de rencontre et j’ai échangé avec une fille
qui me proposait de lui donner vingt mille (20.000) francs CFA pour réaliser
ensemble une partouze. Elle m’a dit qu’on ferait l’amour à son domicile à la
Riviera II. Aux environs de 18h, je me suis rendu à ce rendez-vous coquin. Elle
est venue me chercher en compagnie de son amie en question.  Nous sommes montés à son étage. J’ai vu
qu’elle vivait dans un luxe insolent. Elle m’a servi à boire de la bière
qu’elle a sortie  de son réfrigérateur. Nous
avons bu abondamment. Puis, nous sommes mis à nous embrasser tous les trois. Les
deux amies m’ont ôté mes vêtements, je me souviens que j’étais nu comme un ver
de terre. Et au moment de passer à l’acte, un jeune très costaud est entré dans
la piaule. Il a commencé à me menacer. Il m’a dit qu’il était le propriétaire
de la maison et que j’étais venu le cocufié dans son appartement. Il m’a
arraché mes vêtements, mes chaussures et mes deux téléphones portables. Et il
m’a demandé de sortir de chez lui. J’ai dû quitter l’appartement en toute
vitesse parce qu’il envisageait de me battre à mort », a expliqué le jeune
informaticien. Des situations infortunes pareilles sont légion. Nombreux sont
les Ivoiriens qui subissent des escroqueries de ce genre dans le silence.



Sonia M., internaute et victime de vol



« Je me
nomme Sonia M. j’étais connectée sur Internet, précisément sur un site de
rencontre très fréquenté. Une fille quand elle se connecte sur ce site, elle
peut avoir des milliers d’intervenants (masculins). J’avais inscrit sur mon
profil, ce qui suit : « coucou, viens me sauter si tu as mon
argent : 15.000FCFA pour une heure ». J’avoue que j’ai reçu plusieurs
propositions. De toutes ses propositions, il y en a une qui me faisait des
sensations. On me demandait de passer la nuit à 50.000FCFA. J’ai aussitôt
accepté. Nous avons pris rendez-vous au grand carrefour de Koumassi. Après
avoir discuté chacun de ses fantasmes et dégusté des chawarmas dans un glacier.
Parce que la rencontre devait être coquine dans un hôtel à Marcory aux environs
de 22h. Aussitôt arrivée, on s’est mis à nous enlacer amoureusement. On a
commencé à passer véritablement aux choses sérieuses. Il avait porté un pantalon
jeans et un tee-shirt rose. Sans le savoir, il était vêtu à ma couleur
préférée. J’avais porté une longue robe assez moulante et très sexy. Parce que
les hommes aiment bien voir se dessiner dans la lingerie féminine les rondeurs,
des poignets d’amour (les rebords des hanches) et ma poitrine. Une fois, dans
la chambre d’hôtel, il a commencé à me tripoter et à me peloter les siens.
C’était tellement si bon que je me laissais faire. Soudainement, il a sorti un
pistolet et il m’a intimé l’ordre de me déshabiller. Il m’a tout arraché
notamment mon sac à main, des chaussures, mes vêtements et mes téléphones
portables. Je me suis mis à pleurer en sourdine, sous la menace de son arme. Quand
il a fini de tout rassembler dans mon sac à main, il est parti. Tellement,
j’avais peur, je n’ai pas pu alerter les gens dans l’hôtel. Grâce à une dame
qui travaille dans cet hôtel, j’ai pu regagner mon domicile parce qu’elle m’a
remis un morceau de pagne ». 



Recueillis par P.K   



 





Lien permanent vers l'article complet

http://demontherland.sosblog.fr/intelligent-b1/Enquete-prostitution-sur-Internet-b1-p56437.htm

Commentaires

Cet article n'a pas de Commentaire pour le moment...


Laisser un commentaire

Statut des nouveaux commentaires: Publié





Votre URL sera affichée.


Veuillez entrer le code contenu dans les images


Texte du commentaire

Options
   (Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)


  
 
informations, cultures, commentaires et analyses, articles de journal, reportages